Navigation – Plan du site

36-37 | 2008
L’image de la période ottomane dans les littératures balkaniques

Colloque organisé par Centre d’Études balkaniques
Sous la direction de Frosa Pejoska-Bouchereau

Si l'Orient, en particulier l'Empire ottoman, a toujours fasciné la littérature, en témoignent les nombreux romans et études, nous ne savons rien de sa représentation dans les littératures balkaniques. Mais savons-nous plus de choses sur ces littératures considérées elles-mêmes comme orientales ?

Les Balkans, et conséquemment les littératures balkaniques, ont revêtu ces mêmes qualificatifs qui étaient attribués à l'Empire ottoman : obscurité, immobilisme, stagnation, domination, oppression, guerre, malheur et désolation et, enfin, génocide.

Ce « Moyen Âge » ottoman, qui dura cinq siècles, marque les Balbans du sceau de son orientalisme. Impossible donc de dissocier littérature balkanique et monde oreintal. Or, comment se voient ces littératures en regard de cet Empire, duquel elles ont émergé après sa chute, en tant que représentantes de nouveaux États nationaux ?

Nous avons tenté de répondre à cette question à travers les contributions de nombreux spécialistes des littératures balkaniques sans oublier d'y associer les spécialistes des pays qui ont partagé pour un temps la même histoire ou ont dû lutter contre les campagnes expansionnistes des Ottomans.