Navigation – Plan du site

Le terme désigne à partir de la fin du XVIe siècle, les grandes propriétés ottomanes. Le système succède progressivement aux timars, sortes de fiefs alloués aux militaires en échange de leurs obligations, lorsque les conquêtes venant à leur fin, il n’y a plus de terres nouvelles à allouer. Les plus grands allocataires ont peu à peu transformé le droit de jouissance temporaire en une propriété privée dont les paysans sont extrêmement mal traités.

Article

Retour à l’index