Navigation – Plan du site

Né à Erzurum, réfugié en Grèce et très tôt membre du Parti communiste grec où il fut très actif. Pourchassé par tous les régimes jusqu’en 1941, il devient l’un des membres importants de l’EAM et un des plus importants chefs militaires de l’ELAS, entrant dans Thessalonique en octobre 1944. Après s’être opposé à une confrontation avec les Britanniques, il devient néanmoins le chef de l’Armée démocratique en 1946, puis Premier ministre du gouvernement démocratique. Il s’oppose à Zachariadis sur la tactique à suivre, d’où son exclusion de l’AD en août 1948, puis du Parti communiste grec. Réhabilité avec la déstalinisation, puis à nouveau chassé du Parti, il est autorisé à rentrer en Grèce en 1983 et deviendra député du PASOK en 1989.

Article

Retour à l’index