Navigation – Plan du site

Le 14 novembre 1973, les étudiants de l’École Polytechnique occupent leur université pour protester contre le régime des colonels. Ils sont rejoints par les autres universités, une partie de la population et créent une radio libre. Devant la propagation rapide du mouvement de contestation, les colonels emploient la manière forte : dans la nuit du 17 novembre, les chars pénètrent dans l’École. Les manifestations se poursuivent les jours suivants malgré une forte répression. Le nombre des victimes reste inconnu : de 23 à 80 selon les sources. Le 17 novembre est depuis lors jour de commémoration officielle. La « génération de l’ÉP » est celle des étudiants du début des années 1970 qui a pris par la suite les commandes du pays.

Article

Retour à l’index