Navigation – Plan du site

Association fondée à Iașipar Titu Maiorescu qui voulait représenter un courant culturel moderniste, fondé par des personnalités ayant des liens étroits avec la France. En 1885, elle s'établit à Bucarest. Le mot fait référence aux anciens jeunes juni (roumain: tineri juni) qui inspirent un air de jeunesse. L'association s'occupe avec la formation des nouvelles générations et développe des polémiques collectives. Elle disparaît lentement à partir de 1916, car de nombreux membres ont soutenu les pouvoirs centraux et l'Allemagne plutôt que la France et ont à cette occasion rompu avec les pro-français perdant ainsi le soutien de nombreuses personnes.

En 2012, Junimea est un éditeur roumain de premier plan.

Article

Retour à l’index