Navigation – Plan du site

Grec (Rum) ottoman dont on connaît quelques éléments autobiographiques par son récit romanesque paru en 1882, Ali Hurshid bey, Épisode de la Révolution grecque. Né en 1815 ou 1821 d’une famille constantinopolitaine aisée, après l’exécution de son père, il est recueilli et adopté par le pacha de Manisa (Magnésie), Karaosmanoglou, qui n’a pour enfants que des filles. Rebaptisé Ali Hurshid, il reçoit au palais (et dans le harem) de Magnésie une éducation musulmane. Quand il a dix ans (ou treize ans, selon la chronologie haute), sa mère le rachète, grâce à l’intercession de l’épouse du grand vizir. Il est envoyé chez son oncle à Syros puis dans une École militaire à Nauplie. Il poursuit ensuite une carrière d’officier du génie, avec un séjour à l’École Polytechnique à Paris, et termine son service comme commandant.

Article

Retour à l’index